RESTAURATION-CONSTRUCTION d'un mas a vendre dans le luberon

  1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. RESTAURATION-CONSTRUCTION d'un mas a vendre dans le luberon
RESTAURATION-CONSTRUCTION d'un mas a vendre dans le luberon

immobilier de prestige en Vaucluse zoom sur la restauration

Publié le 17/03/2021


Faut-il miser sur les énergies renouvelables ?

Que vos motivations soient financières ou écologiques, n’hésitez pas à regarder du côté des énergies renouvelables pour chauffer votre maison de Ménerbes, ou votre Mas provencal sans oublier la maison de luxe... . Le prix des combustibles traditionnels étant durablement orienté à la hausse, le coût de l’installation d’un tel système de chauffage, certes encore élevé, semble malgré tout un investissement intéressant surtout qu’il peut être allégé par un crédit d’impôt atteignant 50% du coût de l’équipement.

L’importance de l’isolation thermique
Si votre maison luxe luberon est récente et donc isolée d’origine ou si vous avez déjà fait de gros travaux d’isolation dans votre propriéte du luberon, vous pouvez demander conseil à un chauffagiste afin de choisir l’installation la plus adéquate à votre logement. Dans les autres cas, mieux vaut consulter un ingénieur thermicien. Moyennant des honoraires, il étudiera la structure de votre habitation, évaluera son étanchéité et préconisera des solutions pour l’isoler et la chauffer. Une isolation correcte diminue de moitié votre consommation voire de trois quart lors d’une isolation poussée.

Les pompes à chaleurs (PAC)
Désormais adaptables sur un chauffage central ancien que l'on retrouve souvent quand vous achetez une bastide dans le Luberon à condition que les radiateurs soient correctement dimensionnés, les PAC divisent par trois voire cinq votre facture de chauffage. Ces appareils captent les calories présentes dans le milieu extérieur, augmentent le niveau de température grâce à un compresseur puis restituent cette chaleur à votre système de chauffage.
Il existe deux types de PAC : les aérothermiques prenant leur source dans l’air extérieur et les géothermiques utilisant la chaleur du sol ou d’une nappe phréatique. La capacité d’une PAC, indiquée par son coefficient de performance (COP) se mesure à partir de la quantité de chaleur produite par rapport à la consommation du compresseur. Un COP de 5 signifie que la PAC consomme 1kW d’électricité pour restituer 5kW de chaleur. Ce coefficient varie en fonction de la température extérieure, un COP de 4 pour une température extérieure de 7°C pourra descendre à 2 pour une température extérieure de 0°C. Les PAC aérothermiques ont des COP oscillants entre 3 et 3,5 alors que les géothermiques offrent des COP allant de 4 à 5.

La PAC aérothermique
Solution la moins coûteuse et la plus simple à installer (une prise d’air suffit), elle est très appréciée dans les régions méridionales. Vous pouvez même  envisager la pose d’une PAC air/air qui a l’avantage de chauffer en hiver et de faire climatiseur en été. En revanche, elles ne sont pas compatibles avec un chauffage central et nécessitent donc un chauffage d’appoint pour les périodes les plus froides.

La PAC géothermique
Imposant la réalisation d’un captage des calories par le sol, ces PAC sont plus coûteuses mais surtout plus performantes car la température du sol varie peu. Le captage par le sol peut se faire de deux manières : Soit à l’horizontale, dans ce cas il vous faudra une surface de capteurs représentant 1,5 à 2 fois la surface habitable à chauffer. Si vous ne disposez pas d’une telle surface, vous pouvez opter pour des capteurs à la verticale, en utilisant directement une nappe phréatique. Cette dernière solution est difficile à mettre en œuvre car elle requiert l’aval des services sanitaires et n’est techniquement possible que si la nappe phréatique n’est pas trop profonde.

Perspective de baisse des prix
Les temps de retour sur investissement, assez brefs dans une maison avec peu ou pas d’isolation, sont encore long (20 à 30 ans) si celle-ci est bien isolée. A l’avenir, s’équiper devrait être plus intéressant en raison de deux facteurs : d’une part la poursuite probable de la hausse du coût des énergies fossiles, éventuellement accentuée par leur taxation accrue dans le cadre de la lutte contre l’effet de serre ; d’autre part, la baisse du coût des matériels grâce à leur généralisation. Passer aux énergies renouvelables reste donc un pari mais un pari raisonnable.


Le crédit d’impôt
Il est réservé aux équipements de production de chaleur, (système de captage dans le sol, …) mais pas aux périphériques (planchers, radiateurs, …). Ils doivent en outre respecter les caractéristiques susmentionnées. L’aide est accordée lorsque le logement concerné est la résidence principale du contribuable, qu’il soit propriétaire ou locataire. Il peut s’agir d’un logement existant ou que le contribuable fait construire. Ce crédit d’impôt atteint 50% des dépenses d’achat d’équipement, hors frais de main d’œuvre. Ces dépenses sont retenues dans la limite de 8000€ pour un célibataire ou de 16000€ pour un couple soumis à une imposition commune, plus 400€ par personne à charge.
De plus, nombre de régions et de départements octroient des aides pour l’installation d’équipements consommant moins ou utilisant des énergies renouvelables 

Faites confiance à Provence Luberon Sotheby's International Realty, votre expert de l'immobilier de luxe dans le Luberon.